La promesse d’une mère

Ma fille je t’ai fait une promesse,
Et ce, avant même que tu naisses,
Le serment de faire de toi une future femme épanouie,
Et de passer ton bonheur avant mes envies.

Aujourd’hui, j’ai réalisé que ce ne sera pas une tâche facile,
Je ne peux pas te protéger des imbéciles,
Celui qui témoignait vouloir te revoir,
À encore une fois créé à ta maman un faux espoir.

J’ai dû prendre une partie de mon coeur,
pour le partager en ne pensant qu’à ton futur bonheur,
En acceptant une ouverture,
pour son retour dans ta vie future.

Maman a essayé, maman a espéré,
Mais ton  »père » ne s’est pas manifesté,
J’ai peur que tu en souffres en vieillissant,
Que tu n’acceptes pas cette absence au fil des ans.

Impossible de ne pas pleurer,
Comment peut-on refuser de t’aimer? 
Ma fille j’ai prêté serment,
Aie-je déjà failli à ma tâche? c’est mon questionnement..
Celui de protéger ton petit coeur si pur,
Du rejet, de la peur et des blessures. On dit que tu m’as choisi,
Mais je peux t’offrir qu’une maman toute ta vie,
Seras-tu tout autant heureuse ma petite enfant?
Je me sens si grande et si petite en même temps. Ce soir, je pleure en silence,
Je regrette de lui avoir encore une fois laissé une chance,
Mais ta maman t’a promis le meilleur,
Je ne pouvais pas te priver de ton père malgré toutes mes peurs. Pour toi je ferai l’impossible afin de te protéger,
Mais tu vois, même une maman peut parfois se tromper.Sur mon coeur j’y dépose ma main,
Et les yeux fermés je trace notre chemin,
Il n’y a que toi et moi sur cette allée,
Mais ta maman, promis, restera toujours à tes côtés…

Mère veilleuse

Catherine

Femme de militaire et maman de 5 enfants elle vous décrit la maternité telle qu'elle est vraiment. Elle vous propose des textes, des recettes, des idées, des conseils, petits trucs et vous expose ses opinions sur divers sujets.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *